Nativité de St Jean Baptiste, Patron des Canadiens Français


Par Gouvernement du Québec — Cette image vectorielle contient des éléments, éventuellement modifiés, qui ont été extraits de :  Flag of Quebec.svg., Domaine public,
Lc 1, 57-66.80
    Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils. Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle.
   Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père. Mais sa mère prit la parole et déclara : « Non, il s’appellera Jean. » On lui dit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! » On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler. Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Jean est son nom. » Et tout le monde en fut étonné.
    À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu. La crainte saisit alors tous les gens du voisinage et, dans toute la région montagneuse de Judée, on racontait tous ces événements. Tous ceux qui les apprenaient les conservaient dans leur cœur et disaient : « Que sera donc cet enfant ? »
    En effet, la main du Seigneur était avec lui. L’enfant grandissait et son esprit se fortifiait. Il alla vivre au désert jusqu’au jour où il se fit connaître à Israël.

Tous les textes sur AELF

Chants suggérés:


Plusieurs chants, qui sont suggérés sur les sites liturgiques, 
 ne sont pas répertoriés sur ce blogue,
utilisez la barre de recherche sous le tableau. 

Entrée :* Dieu nous éveille à la foi
Si le père vous appelle
Il est venu marcher
* Aux sources de la vie
* Comme un ami
* Agneau de Dieu, conduis nos pas (X980) Bernard/Akepsimas
* Les mots que tu nous dis (EP164) Duchesneau/Chapuis
* Église du Seigneur (K128)  Lécot/Adam de Saint-Victor/
                                                          É.-P. Munier d'Haudimont
Kyrie :* Oh ! Seigneur écoute-nous (Guillou)
   Facultatif, Maintenant nous le récitons.
Gloria :* J. Juot (Messe Brève)
Psaume :* Psaume 138(139) Je te rends grâce, ô mon Dieu, pour tant de merveilles
Acclamation :* U67-35 Dubé
Offertoire :* Jean le Baptiste
Les mains ouvertes
* Tu parais sur les bords du Jourdain (XP48-54)
                                                        Bernard/Wackenheim
* Jean Baptiste (R.Vidal)
Sanctus :Saint le Seigneur AL173
Anamnèse :* M. Guimont
Agnus Dei :Agnus Dei ( M Guimont )
Communion :* Nous venons chercher le pain
* Prendre Jésus par la main
* Pain de Dieu, pain de vie (D381) Bernard/Akepsimas
* Conduis-nous sur la montagne (EDIT 19-03) Ginot/Duménil
* Le voici le don de Dieu (D36-81) Bernard/Roux
* En mémoire du Seigneur (D304-1) Rimaud/Gelineau
* La coupe que nous bénissons (D361-1) Rimaud/Berthier
Sortie :* Allez, allez proclamer au monde
Tourné vers l'avenir
* Allez, je vous envoie (R. Lebel)
* Envoie des messagers (C. Rozier)


Bonne Célébration!

Essayez une recherche de partition sur Google:  

MON CLIN D'OEIL DU JOUR


ACCES A LA LISTE DES CHANTS


 Suggestions de recherche rapide sur Google:

Psaume 138(139) Je te rends grâce, ô mon Dieu (A. Dorge)

Musique: A. Dorge
Ps et Accl, Centre Alpec




























































R/  Je te rends grâce, ô mon Dieu,
                                 pour tant de merveilles.

Tu me scrutes, Seigneur, et tu sais !
Tu sais quand je m'assois, quand je me lève;
de très loin, tu pénètres mes pensées
Que je marche ou me repose, tu le vois,
tous mes chemins te sont familiers.

Avant qu'un mot ne parvienne à mes lèvres,
déjà, Seigneur, tu le sais.

Tu me devances et me poursuis, tu m'enserres,
tu as mis la main sur moi.
Savoir prodigieux qui me dépasse,
hauteur que je ne puis atteindre !

Où donc aller, loin de ton souffle ?
Où m'enfuir, loin de ta face ?
Je gravis les cieux : tu es là ;
je descends chez les morts : te voici.

Je prends les ailes de l'aurore
et me pose au-delà des mers :
même là, ta main me conduit,
ta main droite me saisit.

J'avais dit « Les ténèbres m'écrasent ! »
mais la nuit devient lumière autour de moi.
Même la ténèbre pour toi n'est pas ténèbre,
et la nuit comme le jour est lumière !

C'est toi qui as créé mes reins,
qui m'as tissé dans le sein de ma mère.
Je reconnais devant toi le prodige,
l'être étonnant que je suis :

étonnantes sont tes oeuvres,
toute mon âme le sait.
Mes os n'étaient pas cachés pour toi
quand j'étais façonné dans le secret,

modelé aux entrailles de la terre.

J'étais encore inachevé, tu me voyais ;
sur ton livre, tous mes jours étaient inscrits,
recensés avant qu'un seul ne soit !

Que tes pensées sont pour moi difficiles,
Dieu, que leur somme est imposante !
Je les compte : plus nombreuses que le sable !
Je m'éveille : je suis encore avec toi.

Scrute-moi, mon Dieu, tu sauras ma pensée;
éprouve-moi, tu connaîtras mon coeur.
Vois si je prends le chemin des idoles,
et conduis-moi sur le chemin d'éternité.

R/  Je te rends grâce, ô mon Dieu,
                                 pour tant de merveilles.
Essayez une recherche de partition sur Google:  

Par TeDeumPlusexcusez-la!


ACCES A LA LISTE DES CHANTS
D'ou venez-vous?
free counters